Bienvenue à New-York

Entrez dans le monde magique des Animaux Fantastiques et de ses protagonistes !
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Hall Principal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MessageSujet: Le Hall Principal   Mar 27 Déc - 12:18


Le Hall Principal - Sujet ouvert à la demande de Queenie Hepburn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Famille : Jack Hepburn (père)
Anna Peverell (mère)
Kathleen et Peter Hepburn (grands-parents)
Helena Griffon (cousine)
Métiers : - Préfète Pukwudgie
Prefet - PukwudgiePrefet - Pukwudgie
MessageSujet: Re: Le Hall Principal   Mar 27 Déc - 12:40


Attention : sol glissant
- pv Gabrielle -

__________________________


Les pas de Queenie résonnaient dans le couloir. Ce n'était pas la seule. Une grosse partie des nouveaux arrivants exploraient eux-aussi le château, à la recherche des passages secrets et d'aventures. Elle s'était réveillée de très bonne humeur après sa rentrée scolaire du jour précédent. Ça avait été magique. Une répartition digne de tout ce qu'elle avait imaginé. C'était le Puckwoddgénie qui l'avait accueilli et qu'elle avait choisi sans aucun regret et sans trop savoir pourquoi non plus. Après toutes les festivités, Queenie se sentait étrangement vide. Les choses s'étaient enchaînées si rapidement. Elle vint s'asseoir dans un coin du hall principal. Les rayons du soleil de la fin de journée traversaient la coupole de verre et donnaient au lieu une atmosphère comme intemporelle. Elle ne faisait pas la fête, elle réfléchissait. Elle observait cette grande salle circulaire qu'elle s'était tant imaginé il y avait à peine quelques semaines de cela. Elle avait parcouru tous les d'ouvrages qu'elle avait pu dévorer concernant cette institution et malgré tout ça, elle n'avait pas pu contenir son émerveillement face au grand château qui était maintenant devenu sa nouvelle maison, son chez-elle, sa bulle protectrice.

Queenie s'imaginait les années futures dans cette école. Elle ne s'attendait à rien de bien particulier. Puis vinrent les questions, ces questions qui te bouffaient tes heures de sommeil : est-ce que je ferais des amis ? Est-ce que je vais réussir mes années, ce ne sera pas trop dur, hein ? Est-ce que je me sentirais bien ici ? Après tout, elle n'avait jamais quitté sa famille aussi longtemps. Il y avait bien deux ou trois têtes qu'elle avait reconnu sur le balcon en bois lors de sa répartition mais celles-ci avaient disparu aussi vite qu'elles n'étaient apparues.

Les statues de bois étaient là. Immobiles, endormies. Elles avaient fait leur boulot et maintenant qu'elles avaient terminé, personne ne leur prêtait encore attention. Queenie décida finalement de se relever et de se diriger vers son petit-déjeuner à la demande de son ventre affamé et de ses jambes endoloris. Sauf que ce n'était pas dans son habitude de se "relever" et de continuer son chemin sans aucun incident. Impossible. Notre adolescente fraichement répartie ne fit pas deux pas qu'elle glissa sur le sol, ❝Haa !❞ cria t-elle sous la surprise. Elle réussit à agripper, dans sa chute, une masse lourde et molle qui tomba avec elle dans un fracas assourdissant. Belle valse ! La chose qui lui amortit sa chute n'était autre qu'une élève. Oups...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Eleve - WampusEleve - Wampus
MessageSujet: Re: Le Hall Principal   Mar 27 Déc - 22:38

Attention : sol glissant

Pv avec Queenie Hepburn




La nuit fut bonne mais bien courte, fraîchement répartie la veille nous avons fêté cela comme il se doit dans notre salle commune chez les Wampus. Je repense à mon père fier que sa petite intègre la même école que lui. Je n'ai pas pu encore lui dire dans quelle maison j'ai été répartie mais il sera fier d'apprendre que c'est la même que la sienne. Mon père a toujours été très laxiste en ce qui concerne notre éducation à mes frères et moi, il nous fait énormément confiance et il a raison. Nous ne l'avons jamais déçu jusqu'à présent. C'est vrai que pas mal de personnes lui reproche notre éducation trop légère mais nous avons des valeurs et ce n'est pas pour autant que nous sommes des délinquants ambulants loin de là. Lorsque je pense à la vieille qui habite au dessus de chez nous, toujours à nous reprocher ciel et terre je cogne du point sur la table qui me sert de bureau. Il faut que je me dépêche au lieu de penser à ses inepties sans nom. Juste le temps d'enfiler une petite veste en jean et prendre mon sac de cours et je file directement vers le hall principal. En regardant l'heure affiché sur mon réveil je me rend compte que si je ne pars pas dans la seconde je risque d'être en retard pour le petit-déjeuner. J'aimerais ne pas me faire remarquer dès le premier jour si possible. Les réputations peuvent se répandrent rapidement entre élèves mais aussi entre professeurs et ça c'est moins marrant pour le coup.

Je marche rapidement, je baisse mes yeux vers mon sac et jette un œil à l'intérieur de celui-ci afin de vérifier que toutes mes affaires s'y trouvent. Et soudain la catastrophe ! Je ne comprend pas ce qui m'arrive mais je percute de plein fouet une jeune fille nous tombons toutes les deux l'une sur l'autre. Celle-ci lâche un petit cri de peur. Je ne mets pas longtemps à me lever très contrariée de cet collision inattendue. J'imagine qu'elle n'a pas fait exprès et qu'elle est confuse et "bla bla bla" mais là à vrai dire je m'en moque complètement de ses excuses. Elle me fait perdre mon temps et franchement ce n'était pas le moment pour un choc frontal. Je me relève en colère contre elle car je me suis tout de même fait mal à mon bras avec cette histoire. Je la fusille du regard et lui lâche d'un ton méprisable "Tu ne peux pas faire attention ?!" Je la regarde encore gisante au sol et ne l'aide pas à se relever. Je remarque que toutes mes affaires sont éparpillées au sol. Le pompon ! Il faut que je ramasse toutes les feuilles volantes et mes stylos, génial. Je vais  vraiment être en retard maintenant et tout ça à cause d'une fille qui ne regarde pas où elle met les pieds. Je sais que moi aussi sur ce coup là je n'ai pas vraiment été concentré sur mon chemin mais tant pis. Je n'aime pas être dérangé quand je suis pressée alors évidemment c'est elle qui prend tout. En plus en la regardant de plus prêt c'est plutôt une jolie demoiselle, encore une petite pimbêche qui va jouer les "vierges effarouchées". J'imagine déjà le scénario dans ma tête, c'est horripilant. Je ferme les yeux et chasse cette pensée sordide.

Je me baisse à croupie et commence à rassembler les affaires qui traînent au sol.  Je me dépêche car pas mal d'élèves se dirigent vers le hall. C'est tout juste s'ils ne marchent pas en plein milieu des feuilles volantes. Je rêve ! "Faites attention bordel, vous voyez bien qu'il y a des choses au sol non ?!" non mais je vous jure où est le respect ?! "ET! TOI ! Tu n'as pas intérêt à ce que je te recroise" criais-je à un petit morveux qui a fait exprès de marché en plein milieu un sourire narquois aux lèvres. Ma première journée je l'imaginait vraiment pas débuter de cette manière, aussi nulle et épuisante. Je baisse les yeux vers le sol et contient ma rage, j'inspire et expire profondément pour essayer de calmer mes nerfs. Du calme Gaby, du calme !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Famille : Jack Hepburn (père)
Anna Peverell (mère)
Kathleen et Peter Hepburn (grands-parents)
Helena Griffon (cousine)
Métiers : - Préfète Pukwudgie
Prefet - PukwudgiePrefet - Pukwudgie
MessageSujet: Re: Le Hall Principal   Jeu 29 Déc - 11:42


Attention : sol glissant
- pv Gabrielle -


Depuis toute petite Queenie avait un don pour les chutes magistrales (ou complètement stupide, appelez ça comme vous voulez). Pourtant, il n'y avait absolument rien à dire sur son équilibre. Perfect. Non, non, non. C'était pas sa faute à elle, c'était la faute du petit caillou qui se trouvait en plein milieu du chemin -bah oui bah quand on est dans le chemin : on-se-bouge !- ou à cause de la marche beaucoup trop grande -mais c'est un escalier pour géant aussi !- ou encore, dans ce cas-ci, à cause d'un sol bien trop propre. Toutes la terre se liguait contre elle et contre sa fierté qui tombait avec elle chaque fois.

Ce jour-là, Queenie avait décidé qu'une seule chute, c'était bien dommage. Non. Ce qu'il fallait, c'était deux personnes ! Pourquoi serait-elle la seule à se rendre ridicule ? C'était pas juste ! Chose dite chose faite. Notre Puckwoodgénie se retrouva ni une ni deux à câliner le sol trop bien lavé, avec quelqu'un à ses côtés. ❝Tu ne peux pas faire attention ?!❞ lui cria l'inconnue à la figure. Bien... Très bien. Parmi toutes les bonnes âmes de l'école, il avait fallu qu'elle tombe sur cette personne. Notre brunette l'observa un instant.  Elle était belle. Grrrrr elle est belle ! Surfaite surement. Ce genre de petite peste rafistolée au maquillage prête à tout par attirer le regard. Ce même genre de petite peste qui se croyait tout permis. Oh Queenie les connaissait bien celle-là. Mais heu... Tu te souviens : on ne doit pas se fier aux... La ferme !

❝Excuse-moi, je ne l'ai pas fait exprès.❞ répondit tout de même. Et bien ? Elle était plus mature que ça. La pimbêche ne l'écouta pas, elle avait bien mieux à faire. Comme montrer son autorité et son statut de reine des abeilles par exemple. ❝Faites attention bordel, vous voyez bien qu'il y a des choses au sol non ?!❞ Ah oui. Ça Queenie ne l'avait pas vu. Elle avait emporté dans sa chute non seulement cette inconnue, mais aussi tout l'intérieur de son sac. ❝Hum.. Oh attention, ce petit là il...❞. J'ai rien dis... L'animal enragé fut plus rapide ❝ET! TOI ! Tu n'as pas intérêt à ce que je te recroise❞.

Bien. Très bien. Une chose était sûre : Queenie ne s'attendait absolument pas à cette réaction. Un brin de colère, OK. Un brin de frustration, OK. Une tornade détruisant tout sur son passage ? Heu... Pas OK. Pas OK du tout même.. Je veux pas mouriiiiiir ! ❝Vraiment désolée... Si j'avais su que tu réagirais comme ça, j'aurais choisi quelqu'un d'autre sur qui tomber. Haha.❞ Ce n'était pas nécessaire ça ! Non mais quelle idée ! On bannit l'humour dans ce genre de situation, tu le sais quand même ! Notre Puckwudgie tenta tant bien que mal de réparer sa petite gaffe (toute toute toute petite) en aidant son coussin sur patte à ramasser ses affaires. Dégaine le bouclier ! Dégaine le bouclier ! On n'est jamais trop prudent...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Eleve - WampusEleve - Wampus
MessageSujet: Re: Le Hall Principal   Sam 31 Déc - 0:59

En plus d'être vraiment maladroite, celle-ci ose toucher mes affaires. Elle veut essayer de m'aider ? Mais m'a t-elle demandé ma permission pour se permettre une telle chose ? Je suis vraiment agacée au plus haut point. Je n'en peux plus vraiment !

- Vraiment désolée... Si j'avais su que tu réagirais comme ça, j'aurais choisi quelqu'un d'autre sur qui tomber. Haha.

Je la regarde les sourcils levées, elle essaye de m'impressionner ou bien ? Je n'y prête  pas attention. Je m'approche d'elle à quatre pattes au sol et lui arrache violemment toutes les feuilles qu'elle a dans ses mains.

- Tu lâches ça et ne t'avise pas de retoucher une seule de mes affaires lui crachais-je au visage.

Je n'ai pas pour habitude d'être aussi désagréable même voir méchante comme ça avec les gens mais elle, rien qu'en la regardant elle me dégoûte. Très propre sur elle, des petites manières de princesse. Le genre de fille bien coincée quoi. D'ailleurs avec les quelques phrases qu'elle m'a dites ça confirme ce que je pense sur elle. Je n'arriverais pas à lui adresser la parole, une amitié n'est pas envisageable. Une chose est certaine elle n'est pas chez les Wampus. Bonne nouvelle ! Je ne veux plus croiser cette petite fille trop sophistiqué. Mon voeux le plus cher est de me dépêcher le plus rapidement pour me retrouver avec les gens de ma maison et surtout ne pas être en retard au petit-déjeuner. J'ai faim, mon ventre gargouille. Je suis de mauvaise humeur si je n'ai pas eu ma collation du matin. Oui je sais je suis chiante on me le dis souvent, mon père et mes deux frères en ont déjà fait l'expérience. Une vraie teigne lorsque je suis énervée. Evidemment lorsqu'il s'agit de ma famille je leur pardonne et même je m'excuse mais avec elle, ce n'est absolument pas possible.

- Maintenant si tu veux bien, je voudrais que tu disparaisses de ma vue à jamais. C'est mon plus grand souhait de la journée lui lâchais-je toujours aussi méchamment.

Va t-elle pleurer ou essayer de se défendre ? Je suis curieuse de voir de quoi elle est capable à part se confondre en excuse. Ce n'est pas suffisant à mes yeux malheureusement. Je fais fort, oui ça démarre sous les chapeaux de roues. Je m'étonne moi même d'être aussi exécrable. Que m'arrive t-il bon sang ? Toute façon c'est trop tard, je ne peux plus revenir en arrière. Je ne sais pas pourquoi mais cette fille je la sens pas, voilà c'est comme ça. Je n'y peux rien si elle m'inspire pas confiance. Pas qu'à cause de cette chute non, elle dégage quelque chose que je n'arrive pas à décrire. Ce n'est pas bon en tout cas.

Je ramasse mes affaires et me met enfin debout. Je la fusille du regard. Pitoyable cette petite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Famille : Jack Hepburn (père)
Anna Peverell (mère)
Kathleen et Peter Hepburn (grands-parents)
Helena Griffon (cousine)
Métiers : - Préfète Pukwudgie
Prefet - PukwudgiePrefet - Pukwudgie
MessageSujet: Re: Le Hall Principal   Sam 31 Déc - 14:43


Attention : sol glissant
- pv Gabrielle -


J'en avais connu des gens désagréables. Oh oui ! Ils étaient faciles à trouver. Rien que dans les rues. Elles grouillaient de ces parasites. Non mais il faut les comprendre... C'est dur de sourire ! Cependant cette pimbêche était particulièrement coriace. ❝Vraiment désolée... Si j'avais su que tu réagirais comme ça, j'aurais choisi quelqu'un d'autre sur qui tomber. Haha.❞ Oui bon d'accord... C'était limite comme blague, mais elle faisait son possible pour arranger sa gaffe et ça, ça faisait la différence.

Il y eut quelques instants de silence. Un silence lourd et provocateur. Notre brunette crut pendant une seconde que c'était (peut-être) gagné, que (peut-être) le loup-garou qui lui faisait face s'était calmé. Elle ne me veut peut-être pas du mal ce petit Chaperon rouge... Et puis, elle n'a même pas l'air appétissante ! Sauf que non. ❝Tu lâches ça et ne t'avise pas de retoucher une seule de mes affaires !❞ lui cracha t-elle sauvagement à la figure. Queenie n'eut même pas le temps de se défendre que sa nouvelle meilleure amie lui arracha ses affaires violemment des mains. ❝Wow... Ça va, je n'ai pas la peste à ce que je sache...❞ C'était sorti tout seul. Réflexe de défense verbale ! Dans quelle maison était ce loup enragé d'ailleurs ? Un caractère colérique et violent. Wampus sans doute...

Cette gamine était pire que ce qu'elle pensait. La fifille à son papa par excellence. Queenie voyait bien le genre. Elle devait sans doute se croire exceptionnelle, toujours à la recherche d'un trône doré. Il y avait des gens comme ça qui avaient constamment besoin d'être en conflit. Bizarrement, cette situation avait plus tendance à amuser notre jeune brune. Elle était douée avec les mots. Parfois ceux-ci pouvaient faire beaucoup plus de dégâts que les armes, c'était fascinant. ❝Maintenant si tu veux bien, je voudrais que tu disparaisses de ma vue à jamais. C'est mon plus grand souhait de la journée !❞ continua la sorcière. Elle était lancée, qu'est-ce qui allait l'arrêter ? Par sa réplique, elle venait officiellement de détruire toutes chances qu'elles s'entendent un jour. Elle venait de franchir la limite de l'irrespect.

Queenie serra les dents. A l'intérieur d'elle-même, elle commençait peu à peu à bouillir. Cependant, elle ne laissa rien paraître, elle n'allait pas lui faire ce plaisir. Le coussin sur patte s'était maintenant relevé et la fusillait du regard. Un regard qu'elle voulait sans doute menaçant. Mais qu'est-ce qu'elle espérait ? Que Queenie tombe en larme ? Non. Pour la Wampus, la jeune Puckwoodgénie était "douce", trop gentille, naïve... Le genre de personne qu'on écrasait facilement. Hahaha la bonne blague ! Elle voulait être surprise ? Et bien, elle allait l'être. ❝Baisse d'un ton, tu veux. Je suis pas ta soeur (il manquera plus que ça). Ensuite, c'était un accident et je me suis excusée. Ce n'est pas comme si je t'avais coupé un bras. Inutile d'en faire des caisses...❞ C'était clair. C'était concis et Queenie n'avait même pas élevé la voix !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Eleve - WampusEleve - Wampus
MessageSujet: Re: Le Hall Principal   Mer 4 Jan - 21:04

HRPG:
 

Je ne connais pas cette fille, non mais direct d’emblée je sens que ça ne vaut pas le coup de vouloir tenter une approche plus sympathique. Cet aura quelle émane de son corps, de petite coincée toute gentille et mignonne m'agace au plus haut point. Elle veut trop faire la fille innocente et me faire passer pour la méchante. C'est-elle au moins se défendre ou quoi ? Quel sorcière de pacotille, elle ne va pas faire long feu si elle est aussi réservée. Aucune personnalité, aucun caractère digne de se nom. Donc aucun moyen pour moi de vouloir côtoyer ce genre de fille.
Cette presque ignorance envers moi ne me plaît guère non plus. Elle essaye tant bien que mal de vouloir se racheter mais avec tout ce que je viens de lui déverser au visage, elle n'a pas encore compris. Elle veut quoi à la fin ?

- Baisse d'un ton, tu veux. Je suis pas ta sœur. Ensuite, c'était un accident et je me suis excusée. Ce n'est pas comme si je t'avais coupé un bras. Inutile d'en faire des caisses...

Tiens mais c'est quelle s'est enfin réveillé la petite ! Bravo j'ai presque envie d'applaudir pour me moquer d'elle mais je ne suis pas aussi méchante qu'elle peut le penser. A vrai dire je n'ai jamais été méchante, ce n'est même pas trop dans ma nature. Je suis quelqu'un de plutôt posé et qui adore aider son prochain. Mais elle, elle sa tête me revient pas c'est tout. Elle est super belle, elle va se la frimer je le sens et elle va jouer sa petite vierge effarouché et je n'aime pas ! Non ça m'agace. Point final !
Elle n'a pas totalement tort, je hurle à tout va depuis avant comme une cinglée et j'en fais des montagnes, oui je sais. Je ne lui ferais pas le plaisir d'approuver ses dires. Je ne veux que son malheur, je la hait sans même la connaître, c'est de la pur folie. Moi Gabrielle, jeune étudiante d'Ilvermorny qui commence sa scolarité par se faire une ennemie. Que me réserve la suite ?!
D'un geste de pitié et de désespoir total je lui tend ma main, elle qui est toujours au sol. Ça sera l'unique aide qu'elle aura de ma part. Par curiosité peut-être elle accepte l'aide que je lui propose puis je la relève d'un coup sec. Une fois bien debout, je la tire juste en face de moi, nos deux nez sont à quelques centimètres l'un de l'autre. Je la regarde d'un air de mépris.

- Sache une chose, je n'ai pas fais ça pour ton plaisir, c'est juste que tu me faisais trop pitié lui crachais-je au visage.

Je retire ma main de la sienne et me recule. Curieuse, je pose à nouveau mon regard dans le sien pour voir sa réaction finale. Après cela je vais pouvoir enfin me barrer de ce hall principal et rejoindre les autres personnes de ma maison pour profiter d'un bon petit-déjeuner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Famille : Jack Hepburn (père)
Anna Peverell (mère)
Kathleen et Peter Hepburn (grands-parents)
Helena Griffon (cousine)
Métiers : - Préfète Pukwudgie
Prefet - PukwudgiePrefet - Pukwudgie
MessageSujet: Re: Le Hall Principal   Sam 7 Jan - 12:14


Attention : sol glissant
- pv Gabrielle -


Queenie était abasourdie. Elle avait du culot cette petite princesse... Personne n'avait jamais traité notre Puckwoodgénie de la sorte. Et cette... fille? avait des amis ? Notre brunette était bien curieuse de savoir ce que ces camarades lui trouvaient d'amical. C'était une araignée. Elle crachait son venin à la figure des gens qu'elle croisait sans se foutre le moins du monde de leur ressenti. ❝Baisse d'un ton, tu veux. Je suis pas ta soeur (il manquera plus que ça). Ensuite, c'était un accident et je me suis excusée. Ce n'est pas comme si je t'avais coupé un bras. Inutile d'en faire des caisses...❞ C'était clair. C'était concis et Queenie n'avait même pas élevé la voix !

Il ne fallait pas exagérer. Ok il se pouvait que Queenie lui ai fait un peu mal (qu'une égratignure) mais il y avait bien pire dans la vie. Bien pire. C'était une Wampus, elle était la mieux placée pour le savoir. Wampus, Wampus... Je n'en suis même pas sûre en fait.. Si rien que ce genre de petits incidents la mettaient hors d'elle, Queenie n'osait pas imaginer la suite.

Puis se produisit un miracle. We just witnessed a miracle, and I want you to fucking acknowledge it! La nouvelle ennemie de notre brunette tendit sa main. Excuse-moi, j'vais rentrer chez moi faire ma crise cardiaque. Queenie eut un instant d'hésitation. Etait-ce réellement une bonne idée de lui faire confiance ? Non ? Oui ? Tant pis. La Puckwoodgénie lui attrapa la main. La Wampus tira alors d'un coup sec et une fois sur pied elle l'attira violemment contre elle. Si Monsieur&Madame Toutlemonde n'avait pas mis le volume, ils auraient sûrement pris cette scène pour une scène romantique... Argh, Disgusting ! Non... On était loin d'une scène à l'eau de rose. ❝Sache une chose, je n'ai pas fais ça pour ton plaisir, c'est juste que tu me faisais trop pitié!❞ lui cracha la reine des abeilles au visage. Charmant...

Le Loup-garou retira rapidement sa main. Oui donc elle croit réellement que j'ai la peste. Queenie regardait la Wampus en haussant les sourcils. C'était pathétique... Est-ce qu'elle se rendait compte que c'était pathétique ? Cependant les guerres de répliques ça la branchait bien notre Hepburn. ❝Dit celle qui crie à tout va... Entre nous celle qui fait le plus pitié ici, c'est toi. On dirait une gamine de quatre ans. Maintenant range ta voix agaçante, on l'a assez entendu.❞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Eleve - WampusEleve - Wampus
MessageSujet: Re: Le Hall Principal   Ven 13 Jan - 14:52

La situation est pesante, horrible et épuisante. Où va t-on, pourquoi je reste ici ? Plus on avance et plus j'ai envie de péter un câble. Je ne savais pas que je pouvais autant m'énerver contre quelqu'un pour aussi peu. Je crois que c'est même pas trop le fait que je sois tombé qui me rang folle de rage, c'est elle, cette fille, comment elle se tiens, se comporte, ses petites manières. C'est tout simple. Elle s'imagine que je m'emporte pour un rien mais qu'elle pense ce qu'elle veut dans sa petite tête de dégénérée. Le pire arrive, voilà qu'elle s'empresse de me contre attaquer. Apparemment, Mademoiselle n'a pas apprécié ma petite "aide" si on peut appeler ça comme ça. Je rie intérieurement.

- Dit celle qui crie à tout va... Entre nous celle qui fait le plus pitié ici, c'est toi. On dirait une gamine de quatre ans. Maintenant range ta voix agaçante, on l'a assez entendu.

Pauvre petit oisillon égaré, j'ai presque de la peine pour elle. Je me retient de lui rire au nez. Ces paroles ne m'atteignent pas une seconde. Je crie si je veux, je m'énerve si je veux et si j'ai envie de faire la gamine je l'a fait aussi. C'est comme ça, elle n'a aucun ordre à me donner. Je me dit que j'aurais simplement du l'ignorer et partir. C'est vrai quoi ce genre de fille n'en vaux pas la peine. Au moins elle aura vu que ce n'est pas la peine de venir se frotter à moi.

Je n'ai pas envie de lui répondre, je n'ai pas envie de passer ma journée à me prendre la tête pour une petite fille insignifiante. J'ai juste envie d'aller rejoindre mon rang, mes futurs et potentiels amis qui eux seront être des personnes de confiance. Je la regarde une dernière fois avec dégoût puis lui tourne le dos pour m'en aller le plus loin possible d'elle. Finalement après 100 mètres, je lève ma main pour la saluer toujours dos à elle et lui balance fièrement :

- Hasta la vista Baby

J'ouvre la porte, puis m'engouffre dans une salle, il est temps pour moi de balayer ce mauvais souvenir et profiter de la journée de découverte qui m'attend.


Fin du RP pour moi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le Hall Principal   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Hall Principal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» TNA 4 janvier. Scott Hall, X-Pac, Nasty Boys... et Hogan!
» Football Hall of fame
» Le Hall
» Taylor Hall
» Hall d'entrée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à New-York :: Le château d'Ilvermorny et ses locaux :: L'intérieur du château :: Dans les couloirs-
Sauter vers: