Bienvenue à New-York

Entrez dans le monde magique des Animaux Fantastiques et de ses protagonistes !
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 A good beginning, makes a good ending.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Métiers : - Professeur de SFF
- Banquière
Administrateur - ThunderbirdAdministrateur - Thunderbird
MessageSujet: A good beginning, makes a good ending.   Mar 28 Fév - 21:11


A Good Beginning, Makes A Good Ending.
Thomas&Alice

Près du port, les marins marchaient en tous sens, hélant leurs compagnons d'un grognement et poussant les passants qui s'avéraient trop curieux. Distraitement, je les regardais du pont qui enjambait l'Hudson. Il s'agissait d'une véritable fourmilière, chacun s'affairant à une tache précise sans jamais s'arrêter. L'océan était agité en cette matinée et renvoyait avec force les odeurs de poisson et de matières premières amenées par les chalutiers. Le ciel était uniformément gris. Une pluie battante tombait sur la flèche d'une lointaine église tandis que des colonnes de fumée noir s'élevaient des cheminées monstrueuses des paquebots, obscurcissant encore le ciel. Une foule de badauds vêtus de sombre attendaient sur le quai, abrités sous leurs parapluies.

Je frissonnai ; le vent soufflant du large était glacial. En effet, j'avais pour tout vêtement chaud un châle en laine ayant appartenu à ma tante et une paire de gants fins. Épaules voutées, je rejoignis la foule de l'autre côté du pont. Les gouttes de pluie s'abattaient sur ma tête et ma gorges nues, comme des minuscules épingles de glace, et sous mes gants légers, mes mains étaient humides et glacées. Le sang qui coulait dans mes veines semblait s'être figé. Pendant un instant, la nostalgie monta dans ma gorge et j'hésitai à rentrer chez moi, à Harlem. La douceur des mes couvertures et les chocolats chauds de mon père me manquaient affreusement.

Alors que je rejoignais la terre ferme, la Grande Bibliothèque de New-York se dressa devant moi. Comme un point à la fin d'une phrase, entrer dans cette dernière me parut une évidence. Je connaissais l'existence d'une réserve secrète, réservée aux sorciers de New-York. Néanmoins, mon intérêt pour la faune et la flore moldue n'était pas moindre, aussi préférai-je parcourir le rayon botanique en quête d'une nouvelle lecture. Un livre de Brongniart dans la main, je poussai gracieusement du pied la chaise sur laquelle je m'apprêtais à m'asseoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Famille : - Maman : blabla
- Papa : NBla
- Soeur : Morte au combat †
Formations aquises : - Transplannage
Métiers : - Auror
- Professeur de DCFM
Administrateur - WampusAdministrateur - Wampus
MessageSujet: Re: A good beginning, makes a good ending.   Mer 1 Mar - 21:41



Au fond de la grande bibliothèque de New-York, dans une pièce peu éclairée, le jeune homme était avachi sur sa chaise la tête plongée dans un livre. Seuls quelques rayons de lumières s’échappaient d’une fenêtre en hauteur et venaient le perturber dans sa lecture. L’ancien Wampus adorait perdre son temps plusieurs heures durant à bouquiner car il se savait tranquille et seul pendant plusieurs heures, loin de tout ce brouhaha infernal. Certains signes ne trompaient pas. Les archives de la ville étaient probablement le premier lieu qu’il visitait depuis qu’il s’était levé de son lit. Il était habillé de vêtements sales, il était mal rasé et avait un regard perdu en plus d’avoir un ventre qui criait famine. Mais il voulait absolument réaliser sa besogne au plus vite. Il perdait beaucoup de temps à gauche et à droite, il voulait donc profiter des quelques brides de temps qui lui restaient à disposition.

A demi couché sur la table, il était occupé de faire des recherches pour son cours de Défense Contre les Forces du Mal. Il voulait s’assurer de connaître son sujet à fond et surtout d’éviter le pire. Malgré son caractère impulsif, il savait que la sécurité des élèves était une priorité du directeur. Il ne laissait pas grand-chose passer et certainement pas un mauvais encadrement. Et plus le temps avançait, plus les livres s’amoncelaient sur sa planche de travail. Lui-même ne savait pas comment il parvenait à se retrouver dans ce fouillis. Passant de livre en livre, il annota plusieurs mots clefs voire groupe de mots sur une feuille blanche. Il essayait de ne retenir que le principal estimant qu’il n’était pas nécessaire de s’attarder au superflu.

Tournant page après page, son regard perdu dans le vide fixait un point au loin, à travers l’embrasure de l’alcôve où il se trouvait. Il avait repéré quelque chose mais ne savait pas mettre un mot sur ce qu’il venait de voir. Il plissa les yeux à la façon des asiatiques pour améliorer sa vision. Quelle drôle d’idée de plisser les yeux pour mieux voir se dit-il comme réflexion. Au lieu d’ouvrir grand les yeux et de chercher les détails. La nature humaine était finalement étrange. Finalement, peu sûr de lui, il décida de ne pas aller pas s’attarder sur ce détail qui le chiffonnait et retourna à son laborieux et fastidieux travail. Quand soudain son regard fut capté à nouveau par ce quelque chose de mystérieux.

Au loin une jolie demoiselle était occupée de marcher. Cherchait-elle un livre ? Venait-elle se documenter pour son boulot ? Tant est plus est que cette douce était un vrai délice pour les yeux. Il venait d’avoir un flash, un coup de foudre. Il se frotta les mains sur son haut. Elles devenaient moites et il avait du mal à contrôler ses émotions. Une belle première pour un type comme lui qui devait toujours garder son calme. Il avait envie de faire mille choses en une fois. Devait-il lui parler ? Devait-il faire comme si rien ne s’était passé ? Devait-il provoquer une rencontre fortuite avec elle ? Il ne savait pas sur quel pied danser et ne savait vraiment pas comment aborder ce problème qu’il ne maitrisait pas du tout. Il venait de passer du stade adulte à enfant. Il ne maitrisait plus rien.

En se redressant, il fit tomber plusieurs bouquins ainsi que sa chaise. Il venait d’attirer toute l’attention sur sa personne. Niveau discrétion, il approchait le zéro pointé. Il essaya de se faire oublier et recula de quelques pas. S’emmêlant les pieds dans sa chaise, il perdit l’équilibre et tomba à la renverse. Niveau gaffe, il venait de remporter la plus grande des récompenses imaginables.

Il voulait échapper au plus vite à tous ces regards qui le gênaient. Il laissa tout en plan et se dirigea fissa vers les toilettes pour se cacher de cette honte totale !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Métiers : - Professeur de SFF
- Banquière
Administrateur - ThunderbirdAdministrateur - Thunderbird
MessageSujet: Re: A good beginning, makes a good ending.   Jeu 2 Mar - 21:42


A Good Beginning, Makes A Good Ending.
Thomas&Alice

Les unes après les autres, les pages se tournaient dans un éternel élan de lassitude. Lire et retenir n'était pas chose facile, surtout quand il fallait intérioriser et comprendre une multitude de notions inconnues. La théorie, c'était une chose, mais la pratique en était une autre et restait de loin préférable. Fronçant les sourcils à chaque difficulté, mes mains s'affairaient à retranscrire ma lecture de façon synthétisée sur un parchemin jaunâtre posé à côté d'une lampe de bureau. Malgré l'heure matinale, le soleil tardait à se réveiller, si bien qu'il faisait presque noir dans la bibliothèque. Sans doute était-ce dû à l'orage tonitruant qui faisait rage à l'extérieur de la bâtisse.

Absorbée dans mes pensées, je dus émettre un petit cri lorsqu'un bruit sourd retentit à quelques mètres de moi. Des feuilles volèrent, comme si une tempête était passée par là; le son d'une chaise qui tombe et d'un corps qui s'affaissent s'en suivirent quasiment instantanément. J'étais simplement partie ranger ma lecture et voilà que je me retrouvai près d'un empoté avec des yeux ronds comme des billes. Que lui était-il arrivé ? Etait-ce la berlue qui lui jouait des tours ? Je rejetais dans un coin de ma tête l'idée que je sois la cause de sa chute, car après tout qui avait-il de si extraordinaire à voir une personne ranger un livre sur une étagère ?

Soucieuse néanmoins qu'il ne se soit pas cassé un bras en tombant, je m'approchai de l'individu prudemment, la tête penchée sur le côté gauche. Un instant auparavant, si l'on m'avait posé la question de savoir si je connaissais cet homme, j'aurais immédiatement répondu que ce n'était pas le cas. Je n'avais jamais eu vent d'un homme à la barbe mal rasée, aux cheveux éparpillés et à la chemise complètement froissée. Mais alors que j'étais maintenant à un mètre de lui, je reconnus les traits d'un visage familier. Un visage trempé par la sueur et marqué de légères cicatrices.

- Thomas ? Est-ce bien vous ?

Question rhétorique. J'avais déjà la réponse à cette question. Un sourire s'étira sur mes lèvres lorsque je me rendis compte de son regard hagard, comme s'il ne comprenait pas lui-même ce qui s'était produit. Je me surpris à éprouver de l'affection, de celle qui vous atteint lorsque vous voyez un jeune garçon les larmes aux yeux. Il y avait quelque chose de touchant dans son visage et ses expressions. Il ne doit pas être méchant, songeai-je distraitement.

- Je suis Alice, la fille du parc qui vous a donné un oeuf d'Occamy... Vous souvenez-vous ? Je crois que vous avez mis un peu de désordre par ici, terminai-je en lui adressant un regard compatissant.

Je m'accroupis alors, ma robe s'étalant autour de moi, et ramassai les parchemins tombés lors de sa chute. Ils étaient tous annotés par des schémas compliqués et une écriture incompréhensible. Je reconnus quelques sortilèges et en vint à la conclusion qu'il devait tout comme moi faire des recherches.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Famille : - Maman : blabla
- Papa : NBla
- Soeur : Morte au combat †
Formations aquises : - Transplannage
Métiers : - Auror
- Professeur de DCFM
Administrateur - WampusAdministrateur - Wampus
MessageSujet: Re: A good beginning, makes a good ending.   Mer 8 Mar - 18:50



Il n’avait pas le temps de mettre à projet ces idées, sous-entendu sa fuite, qu’il fut directement abordé par la douce. Il l’avait admiré pendant plusieurs minutes dans le par cet à présent dans la bibliothèque. Il avait glissé son regard sur les courbes de son corps s’imaginant clairement ce qui se cachait derrière les vêtements qu’elle portait. Dans son imagination, il effleurait le visage de l’ancienne Thunderbird du bout des doigts. Etape par étape, il la déshabilla. Quand il l’avait imaginé en sous-vêtements, une chaleur venue de nulle part s’était emparée de son corps, le rendant tout penaud. Face à cette situation, bien évidemment, il avait perdu ses facultés et ses pensées n’étaient tournées que vers une chose : ce qui se cachait derrière ses petites tenues. Il l’imaginait coquine en lingerie fine. Bien entendu, il se faisait une joie de découvrir plus de cette personne mais voilà qu’elle jouait à la débile. Elle lui posa une question rhétorique qui n’avait guère de sens. Bien sûr qu’elle le connaissait. Pourquoi prenait-elle le temps de lui demander son identité ?

- Je suis Alice, la fille du parc qui vous a donné un oeuf d'Occamy... Vous souvenez-vous ? Je crois que vous avez mis un peu de désordre par ici

De quoi se mêlait-elle ? Pourquoi devait-elle venir à son secours ? N’avait-elle pas mieux à faire ? Pris au piège, le jeune homme se sentait mal. Peu à son aise, la colère commençait à monter en lui. Il aimait être maître de ses faits et gestes et elle venait tout simplement de le mettre dans une situation inconfortable. Il allait lui dire sa façon de penser quand elle s’accroupit à ses côtés. Ses vêtements s’étalaient sur le sol. Dans un geste enfantin, il en profita et se retourna de manière à regarder en dessous de la robe de la belle. Il voulait assouvir sa curiosité et voir s’il avait vu dans le mille. Hélas pour lui, il ne vit rien et dû se contenter de ça. Il essaya de parler mais il repartit une nouvelle fois dans l’imaginaire. A présent, il n’imaginait plus les sous-vêtements de cette Alice Green mais il réfléchissait à comment soulever cette robe et prendra la douce discrètement dans cette pièce de la bibliothèque.

Sa bipolarité jouant les trouble-fêtes, il commença à s’en prendre à elle !

« Pourquoi cette pitié envers moi ? N’avez-vous rien de mieux à faire ? », aboya-t-il sèchement pour signaler qu’il n’avait pas besoin de son aide.

Elle n’était pas là par hasard et elle avait sans probablement mieux à faire que de converser avec lui. D’un côté, il s’en voulait d’être ignoble avec elle, d’un autre elle l’avait méritée de se mêler de choses qui ne la concernaient pas. Il ramassa ses brouillons et les jeta sur la table. Le chaos régnait sur la table de travail. Il n’avait jamais vu un si grand bordel de sa vie. Il espérait s’y retrouver pour confectionner son prochain cours de Défense Contre les Forces du Mal.

Il regarda la demoiselle pour voir ce qu’elle allait faire. Allait-elle fuir de la pièce et le laisser travailler en paix ? Ou était-elle une casse-couille qui se mêlait de la vie des autres. Secrètement, il espérait qu’elle reste pour qu’il puisse réaliser ses fantasmes. Mais à présent, la décision appartenait à son interlocutrice.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Métiers : - Professeur de SFF
- Banquière
Administrateur - ThunderbirdAdministrateur - Thunderbird
MessageSujet: Re: A good beginning, makes a good ending.   Jeu 16 Mar - 21:45


A Good Beginning, Makes A Good Ending.
Thomas&Alice


De mystérieux symboles se gravèrent dans ma rétine, faisant tourner mes méninges et fonctionner ma mémoire. Où avais-je bien pu rencontrer ces arabesques ? Le souvenir ne me revenant pas, je me concentrais à nouveau sur ma tâche. Je sentais le regard lourd de Thomas dans mon dos, comme s'il persévérait à percer mon âme... Ou peut-être était-ce quelque chose de plus... matériel ? Je me sentis rougir mais ce ne fut que de courte durée. Le visage qu'il me tendait jusqu'à maintenant, celui d'un homme maladroit et affectueux, se transforma en un véritable monstre. Ses traits changèrent du tout au tout; ses sourcils se fronçant, son regard se durcissant et sa tempe parcourue subitement d'une veine menaçante. Qu'avais-je fait de mal ? N'étais-je pas suffisamment courtoise ?

- Pourquoi cette pitié envers moi ? N’avez-vous rien de mieux à faire ?

Ses paroles franchirent mon esprit comme on planterait un couteau dans de la chair fraiche: brutalement et douloureusement. N'y avait-il d'autres manières de m'éconduire ? Méritais-je ce changement soudain d'attitude ? L'indignation me fit monter les larmes, sans pour autant qu'elles ne coulent sur mes joues, et je ravalai difficilement ma salive dans un élan de fierté. Étrangement, ses paroles me blessèrent plus que je ne le pensais quand bien même je ne le connaissais pas encore. Sans doute en attendais-je beaucoup trop de lui !

- Et bien vous n'aurez qu'à faire sans moi ! Je me relevai brusquement et balançai, dans un excès de rage, tous les parchemins sur la table qui avaient échappés à sa chute. Excellente journée à vous Mr. Delune, terminai-je amèrement avant de tourner les talons.

Le visage déformé par le dégoût, je m'éloignais d'un pas raide vers la sortie, attrapant au passage mon manteau, mes gants et mon écharpe qui avaient été délaissés sur le porte-manteau. La pluie faisait rage au dehors, mais au diable le mauvais temps ! Ce n'était visiblement pas une journée placée sous le signe de la convivialité. Je n'avais même pas pris la peine de prendre avec moi les notes que j'avais prises. Quel gâchis ! Ce Delune m'aura fait perdre toute une matinée !

Les gouttes qui tombèrent une à une sur mon front, mes joues et mon cou me firent frissonner. Je n'avais qu'une hâte, c'était  de retrouver Harlem et la chaleur de ses habitants. Eux au moins ne méprisaient pas les dames telles que moi et encore moins ne les prenaient au dépourvu comme l'avait fait Thomas. Le plus terrible résidait dans le fait que nous allions devoir cohabiter dans un même espace durant l'année à venir, nous croiser peut-être chaque jour, voire devoir échanger quelques mots. Rester polie, du moins pour mon cas, serait chose facile. Je n'en dirais pas autant de l'autre professeur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: A good beginning, makes a good ending.   

Revenir en haut Aller en bas
 
A good beginning, makes a good ending.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A good new for a good summer x Thélia
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» Good Morning England - Demande de partenariat
» 07. It's a new day, a new start, and I'm feeling good!
» Good morning, Ireland ! (23/01/12 à 10h12)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à New-York :: New York & ses alentours :: Au coeur de la ville :: La grande bibliothèque New-Yorkaise-
Sauter vers: