Bienvenue à New-York

Entrez dans le monde magique des Animaux Fantastiques et de ses protagonistes !
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Negoziati da fronte al mare

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Famille : Père de Alina et Alissa, deux jumelles, et père de Alessio.
Métiers : - Propriétaire du Cochon Aveugle
MessageSujet: Negoziati da fronte al mare   Dim 26 Fév - 22:21

18h04

Il y a des jours comme ça, où tout semble aller. Les minutes passent en heures sans trop se bousculer. Deux trois affaires l'avaient occupé, matinée chargée, mais accompagnement de Paolo, homme de main. De demain.. Certainement pas. Une connerie plus que congénitale, qui hantait les sourcils qui se fronçaient souvent d'incompréhension du jeune homme. Mais il avait des bras. Musclé, et c'était tout ce qui comptait ici. Il suivait non loin, le long des quais encore bien fréquentés de la ville polluée. Air maritime qui lui chatouillait l'occiput. Partie sûrement la moins agréable qui s'annonçait encore à venir. Coin plus ou moins désert et oubli du Paolo, toujours un peu loin. Rendez-vous fixé à 18h05 avec la femme de façade, la mamma de famille. La femme d'affaire.

Il attendait, nervosité palpable mais non manifestée. Laissant ses cinq doigts tapoter nerveusement les roues du carrosses imprévu auquel il avait fini par s'habituer. Rythme improvisé et regard qui se perd sur l'horizon alors que la cigarette qui vient épouser leurs lèvres se consume dans l'air du soir. Volutes importées, dansantes une valse imaginaire.

Craquement de la nuque, cervicales à l'agonie, et soupir en surface avant de reprendre le corps de l'homme d'affaire intransigeant. La laisser tremper un peu dedans. Ce n'était pas un drame.

5 de l'auriculaire, douleur au lombaire, agacement probable en train de monter en flammes.
4 de l'annulaire, et s'apercevoir qu'on se monte la tête avant même que ses pieds aient pollué l'asphalte.
3 du majeur, et l'envie de le dresser qui parait.
2 de l'index et la voix de raison, le calme apparent qui gagne le profond.
1 du pouce, regard rapide pour la montre.

Quelques pas.
18h05.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Famille : Epouse de Giovanni, mère d'Alessio et des jumelles
Métiers : - Propriétaire du The Garden of the Alchemists
Eleve - WampusEleve - Wampus
MessageSujet: Re: Negoziati da fronte al mare   Dim 26 Fév - 22:44

Rita est heureuse tant qu'on est pas samedi. Jour maudit où l'attente du soir devient nœud à l'estomac. Rita rit, Rita joue à la potiche, à la femme fatale apprivoisée. Elle va faire le marché, accompagnée de siciliennes du quartier. Il y a de l'italien qui résonne quand ce n'est pas les dialectes qui claquent de leurs R roulés et de leurs L mouillés. Les femmes jonglent entre les patois mais de l'anglais, jamais. On est dans le quartier des immigrés, il n'y a pas d'américains, on en veut surtout pas.

Elle traîne entre les étales, volant une pomme au passage et alterne crocs et taffes. Elle oublie presque le rendez-vous, ce n'est pas comme si son mari risquait de venir la chercher par la peau du cou. Ça serait beaucoup trop fatigant de se traîner au milieu de la foule. Pauvre petite chose songe-t-elle, hypocrite même en pensée. Elle part quand même à l'heure, quitte ses amies qui ne la voient que comme la pauvre femme du parrain abîmé. Ça fait longtemps que Giovanni Corleone ne fait plus peur, ses actions si et Rita y participe activement.

Elle file donc jusqu'aux quais, rajustant sa robe, vérifiant dans une vitrine son maquillage. Elle met un point d'honneur à toujours être parfaite. Qu'il culpabilise de la voir si belle et lui si empoté. Elle rallume une cigarette avec le mégot de celle qu'elle vient d'achever. Sa voix est rauque à force de trop fumer. Mais nous sommes dans les années 20 et, comme la plupart des gens, elle croit que c'est bon pour la santé ou du moins ne lui nuit pas.

Elle distingue son mari au loin, assis, seul. Elle s'approche d'un pas léger, elle est pile à l'heure. Sourire, bisou sur la joue du mari. Elle pose ses mains sur les poignées du fauteuil et le pousse plus loin. Rester immobile fait suspect, là, ils font couple en pleine promenade pour profiter de l'air marin.

- Les non-maj, la bande de Raffaelo, comptent agir demain. Ils ne seront pas très nombreux et veulent jouer sur l'effet de surprise. Le gérant du bar qu'ils veulent attaquer est un de nos hommes de main. Mais il ne s'est pas montré très utile dernièrement...

Sa voix se fait basse. Il n'y a rien à gagner à se battre. Pas ici en tout cas, l'allié qu'ils risquent de perdre ne vaut rien. Autant s'en servir comme diversion, à la limite y envoyer un sorcier et aller attaquer un entrepôt de ces bons à rien de non-maj. La mafia des sans-pouvoirs ne vaut rien alors autant qu'elle brûle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Famille : Père de Alina et Alissa, deux jumelles, et père de Alessio.
Métiers : - Propriétaire du Cochon Aveugle
MessageSujet: Re: Negoziati da fronte al mare   Mar 17 Oct - 1:47

Il se tenait aussi droit qu'il le pouvait, car le buste à la perpendiculaire était rendu obligatoire par cette forme diminutive qu'avait un fauteuil trop longtemps occupé. Alors il se grendissait autant qu'il le pouvait, tassant ses vertèbres un maximum. Bien que malgré toute sa condescendance à son égard, il ne pourrait toujours regarder sa femme que de bas. De toute façon la prendre de haut était trop compliqué vu les histoires dans lesquelles trempaient la famiglia, et puis il préférait rester le plus éloigné possible de toute idée ou expression concernant l'idée même de prendre sa femme. Il gardait ça et ses cauchemars pour l'approche du samedi soir.

L'attente et le bruit des pas se conjuguent enfin pour laisser place à cette femme trop bien conservée,
qui lui ferait preque de l'ombre si elle se mettait entre lui et le soleil. Il aurait dû accepter ce chèque qu'un vieux rival lui avait tendu un jour en échange de sa femme et de son plus jeune fils, mais une que fin de moral, et puis Jim était encore trop jeune pour servir de substitution à l'époque. Les roues s'actionnent et la voix rauque s'élevé, dénuée de toute sensibilité.

- Les non-maj, la bande de Raffaelo, comptent agir demain. Ils ne seront pas très nombreux et veulent jouer sur l'effet de surprise. Le gérant du bar qu'ils veulent attaquer est un de nos hommes de main. Mais il ne s'est pas montré très utile dernièrement...


Et c'est le front de Giovanni qui se catographie désormais dans un froncement de sourcil alors que ses yeux se perdent dans l'océan. Si Rita est fertainzment un de ses atouts majeurs, il aime à croire que c'est encore lui  et lui seul qui prend les décisions. Alors que sa mains effleure lentement la roue de son fauteuil pendant que ses pensées devient vers Jim

Laissons le brûler. Ce n'est pas bon pour notre image de se laisser vaincre de la sort mais nous n'avons plus rien à perdre de ce côté-ci, et tout à gagner du côté de leur trou à rat alors qu'ils sortent occupés. Tu ne crois pas ?

Il aimait encore lui laisser croire que son avis comptait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Famille : Epouse de Giovanni, mère d'Alessio et des jumelles
Métiers : - Propriétaire du The Garden of the Alchemists
Eleve - WampusEleve - Wampus
MessageSujet: Re: Negoziati da fronte al mare   Mar 13 Mar - 23:20

Qui roule bamboule, qui fournit suit. Oh, elle le fournit en ce qu'il veut mais elle ferait exception pour la suite. Elle précède, elle glisse les idées et lui répète comme un gentil perroquet. Brave bête.

- Oui, laissons tout brûler et collons le feu ailleurs. Cela sera beau et te réchauffera peut-être.

Honnêtement Gio, tu sens le cadavre qu'elle pense. Elle a mieux vécu que son mari la mort de l'amant-enfant, elle en a d'autres. Elle les allume comme sa nouvelle clope. Elle lâche le fauteuil pour tirer la première taffe, elle fait un rond de la fumée.

- Un jour, nous serons les rois ici, lo sai ? Et on les écrasera tous, on les regardera agoniser, se tordre de douleur dans les coins, ramper à nos pieds comme des fourmis à la demeure pulvérisée et on les écrasera. On s'en foutra plein les pieds, jusqu'entre les orteils. Enfin, pas toi. Toi tu seras assis, tu pourras contempler, je t'y autoriserai. T'auras les mains vierges de tout crime, tes enfants les auront rouge et tu n'auras même pas été foutu de te mouiller. Heureusement que je rattraperai. Moi je m'y baignerai jusqu'à en avoir froid, et tout brûlera.

Elle s'enflamme, elle déchante, elle repart de plus belle, elle fait la tempête fumeuse. Elle en danse presque, elle en pousse un peu le fauteuil, elle n'y prête pas attention.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Famille : Père de Alina et Alissa, deux jumelles, et père de Alessio.
Métiers : - Propriétaire du Cochon Aveugle
MessageSujet: Re: Negoziati da fronte al mare   Sam 12 Mai - 11:33

Il est certainement un besoin certain de donner l'image d'un couple uni, tant dans les affaires que dans l'amour et la maladie, mots amer prononcés avec sincérité à l'époque. Avant l'accident, avant Jim, et les penchants impurs et déviants qui lui avait envahi l'esprit. Alors les promenades sur le port se faisait aussi détester que les samedis soir, bien que ceux-ci n'implique pas de se frotter la panse contre la sienne.Et elle mord à l'hameçon, acquiesce comme si ses mots avaient une quelconque importance dans la décision finale. Giovanni aime à se servir d'elle comme d'un décor. Et la scène est maintes fois répétée.

Et tandis qu'elle fait son discours, voilà que ses doigts d'infirme sortent de quoi rouler une cigarette, une feuille, du tabac, et un peu de ces cendres de Jim qu'il garde dans un sachet pour se sentir un peu plus proche de lui. Pour l'inhaler jusqu'à la fin. Malheureusement il n'a pas le temps de finir son oeuvre car les freins mal serrés de son fauteuil ne résistent pas à l'euphorie de Rita. Et voilà qu'il se sent partir le Gio, que les quelques mètres le séparant de la mer sont franchis et que le fauteuil chute avec son contenu.

Il ne peut rien faire, le pauvre Corleone, car ses jambes ne répondent plus et le fauteuil s'enfonce dans les flots. Alors quelques spasmes des bras en essayant de remonter à la surface, mais qui ne mèneront pas loin, et voilà que le corps inerte atteint le sable au fond. Un sourire sur les lèvres. Il va retrouver Jim, et vivre à son tour son Ellyvan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Negoziati da fronte al mare   

Revenir en haut Aller en bas
 
Negoziati da fronte al mare
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MANMAN PITIT SE MARE VANT! LE SCENARIO LE PLUS POSSIBLE !
» MANMAN PITIT MARE VANT AK YON LIS KAP SIKILE NAN PEYI DAYITI
» Mare ostrum
» Mare Nostrum, notre mer.
» LA MARE AUZOU FONDATIONS BRIGITTE BARDOT DANS EURE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à New-York :: New York & ses alentours :: Au coeur de la ville :: Le port maritime & ses quais-
Sauter vers: